Mel Ramos

BIOGRAPHIE

Mel Ramos
Né à Sacramento, Mel Ramos se fait connaitre dans les années 60 par ses peintures de héros de comics (Flash Gordon…) en utilisant des pigments épais et oléagineux. Après ses premières expositions, il développe une iconographie pop qui lui est spécifique : il met en scène des pin-up nues présentant des produits de consommation courante appartenant à de grandes marques emblématiques (sodas, chewing-gums, conserves…). Les produits sont représentés à la même taille que les Vénus dénudées. Il réinterprète aussi des tableaux de maître (Modigliani, Vélasquez...) dans un énième degré plutôt irrévérencieux. Son travail est présenté dans plus d’une trentaine de collection publiques, dont la Smithsonian Institution de Washington, le Guggenheim et le MoMA de New York ou la Hamburger Kunsthalle. A l’occasion de ses 75 ans et des 50 ans du Pop Art, il a fait l’objet d’une grande rétrospective à l’Albertina de Vienne et à la Villa Stuck de Munich. Artiste du détournement qui refuse la provocation, Ramos voit dans la Californie des 60’s une anticipation de notre civilisation de l’image omniprésente. En multipliant la figuration du corps féminin sans connotation sexuelle mais dans le cadre de publicités détournées, Mel Ramos illustre la dérision des icônes et symboles de la "religion" consumériste (ce qui le distingue au sein du mouvement pop). Par ce biais également, il questionne les vraies-fausses valeurs que la publicité et Hollywood mettent en avant, à commencer par l’émancipation de la femme. Privilégiant la figure féminine et son naturel, il est à la base de l’évolution contemporaine du nu.