René Magritte

BIOGRAPHIE

René Magritte
René François Ghislain Magritte, né le 21 novembre 1898 à Lessines et mort à Bruxelles le 15 août 1967, est un peintre surréaliste. En 1910, ses parents s’installent à Châtelet où il suit un cours de peinture. Il fait ses études à l’athénée de la ville et se passionne alors pour les films et la lecture. Les premières œuvres de Magritte, de style impressionniste datent de 1915. De 1916 à 1918, Magritte fréquente l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles. Il travaille dans l’atelier de Pierre-Louis Flouquet qui lui fait découvrir le cubisme et le futurisme. Ses toiles sont exposées en janvier 1920 au Centre d’art de Bruxelles. En 1924, Magritte rencontre Camille Goemans et Marcel Lecomte qui l’introduisent dans le milieu dada. Il doit alors à Lecomte sa plus grande émotion artistique : la découverte d’une reproduction du Chant d’amour de Giorgio De Chirico. Magritte peint dès 1926 Le Jockey perdu, l’une de ses premières toiles surréalistes De 1943 à 1945, Magritte utilise la technique des impressionnistes durant sa période du surréalisme en plein soleil ou période Renoir. En mars 1948, il peint en six semaines une quarantaine de tableaux et de gouaches aux tons criards (période vache) destinées, en un acte typiquement surréaliste, à dérouter les marchands parisiens et scandaliser le bon goût français. Il réalise en 1952 et 1953 Le Domaine enchanté, huit panneaux pour la décoration murale du casino de Knokke-le-Zoute, en 1957 La Fée ignorante pour le Palais des Beaux-Arts de Charleroi et en 1961 Les Barricades mystérieuses pour le Palais des congrès de Bruxelles. Magritte meurt chez lui le 15 août d’un cancer. Sa sépulture fait l’objet d’une procédure de classement comme monument et site.