Jean Cocteau

BIOGRAPHIE

Jean Cocteau

Jean Cocteau naît le 5 juillet 1889 à Maison Lafitte. Son goût pour les arts se manifeste très tôt, à la première écoute du “Sacre du Printemps” de Stravinsky, il comprend ce qu’est sa vocation : il veut être artiste.

Le mot artiste chez Jean Cocteau prend tout son sens, il est un touche-à-tout, musique, poésie, théâtre, cinéma, peinture et dessin. Polyvalence et talent ont fait de lui la figure du Tout-Paris de la première moitié du XXème. Il fréquente les salons des Daudet, de Proust, se fait l’ami des plus grands noms du moment : Gertrude Stein, Picasso, Matisse, Louis Aragon et André Breton entre autres. Un avant-gardiste qui s’affirme, admiré et controversé, il marque le monde de l’art, avec une constante : l’étonnement.Jean-Luc Godart parle de “choc des idées” par un sens indéniable du montage, car il sait créer l’alliance là où on ne la voit pas, saisir ce qui échappe au commun des mortels. Jean Cocteau, un génie des arts, qui excelle en tant que dramaturge, compositeur, poète et peintre. Il redonne vie à quelques lieux rares dont la Chapelle Saint-Pierre à Villefranche-sur-Mer.

Cocteau un homme de lettre et de dessin qui inévitablement, à partir de 1946, collabore avec le maître lithographe : Fernand Mourlot.

Un trait net et graphique caractérise l’œuvre de Jean. Sa carrière est rythmée par le succès : élu à l’Académie Française le 3 mars 1955, chargé de dessiner le timbre français en 1960. Il a marqué son temps pour s’éteindre le 11 octobre 1963, laissant derrière lui une Œuvre riche et prolifique.

 

“Ma méthode de dessin ressemble beaucoup à l’improvisation de jazz. J’improvise avec des lignes et avec des couleurs… Comme par exemple Charlie Parker improvisait avec son saxophone… Mais il y a dans le dessin une très grande jouissance, l’écriture c’est du dessin, noué autrement. Et le dessin c’est un autre emploi de l’écriture. Quand je dessine, j’écris et peut-être quand j’écris, je dessine.”