Henri Toulouse-Lautrec

BIOGRAPHIE

Henri Toulouse-Lautrec
Henri de Toulouse-Lautrec, né le 24 novembre 1864 à Albi et mort le 9 septembre 1901 au château Malromé, est un peintre et lithographe français de la fin du XIXe siècle. Henri de Toulouse-Lautrec est né dans l’une des plus vieilles familles de France. Henri de Toulouse-Lautrec eut une enfance heureuse jusqu’au moment où, par suite de la consanguinité de ses parents, débuta en 1874 une maladie qui affectait le développement des os, la pycnodysostose. Ses os étaient fragiles et entre mai 1878 et août 1879, il souffrit d’une fracture au fémur à chaque jambe, qui l’empêcha de grandir au-delà d’une taille de 1,52 m. On essaya de le guérir au moyen de décharges électriques et en lui plaçant à chaque pied une grande quantité de plomb. En juillet 1881 Henri échoue au baccalauréat à Paris, mais est reçu à Toulouse à la session d’octobre. C’est alors qu’il décida de devenir artiste. Incapable de participer aux activités qu’un corps normal aurait permises, Toulouse-Lautrec vécut pour son art. Il devint un peintre du post-impressionnisme, un illustrateur de l’Art nouveau et un remarquable lithographe ; il a adopté le mode de vie de la Bohème parisienne à la fin du XIXe siècle. Au milieu des années 1890, il a contribué par des illustrations à l’hebdomadaire humoristique Le Rire. On le considérait comme « l’âme de Montmartre », le quartier parisien où il habitait. Ses peintures dépeignent la vie au Moulin Rouge et dans d’autres cabarets et théâtres montmartrois ou parisiens. Alcoolique pendant la plus grande partie de sa vie d’adulte il entra dans un sanatorium peu avant sa mort à Malromé, à la suite de complications dues à l’alcoolisme et à la syphilis, à près de 37 ans.