Georges Braque

BIOGRAPHIE

Georges Braque
Georges Braque, né à Argenteuil le 13 mai 1882 et mort à Paris le 31 août 1963, est un artiste-peintre et un sculpteur français. Il est l’un des initiateurs du cubisme. Peintre de compositions animées, figures, intérieurs, natures mortes, paysages, peintre de collage, graveur, sculpteur. Georges étudie à l’École des Beaux-Arts. A Paris, il suit les cours d’un maître décorateur et obtient son certificat d’artisanat en 1901. Il peint ses premières œuvres sous l’influence de l’impressionnisme jusqu’à ce qu’il découvre au Salon d’Automne de 1905 les toiles d’Henri Matisse et d’André Derain. En 1907, il est marqué par Paul Cézanne. Puis il rencontre Pablo Picasso qui peint alors « Les Demoiselles d’Avignon ». C’est pour lui une révélation. En accord avec ces deux influences et son intérêt pour l’art primitif, son orientation picturale est complètement bouleversée. Le critique Louis Vauxcelles compare sa peinture à un amoncellement de petits cubes. Braque et Picasso élaborent les théories du cubisme. En 1911, il s’aperçoit que sa peinture s’éloigne trop du modèle. Pour renouer avec le réel, il innove avec l’introduction directe dans sa peinture d’objets du réel : c’est la phase synthétique du cubisme. La Première Guerre mondiale interrompt l’étroite collaboration avec Picasso. Braque est mobilisé et doit participer au conflit. Envoyé au front il est gravement blessé à la tête en 1915 et doit être trépané. La guerre est pour Georges Braque synonyme d’austérité et d’accablement. Il se tourne encore plus vers les objets de la quotidienneté de cette période d’occupation. De 1949 à 1956, il compose les Ateliers, huit toiles aux tons « légèrement funèbres ». Ce sont les fruits des recherches, souvenirs et évolutions du peintre. Il meurt le 31 aout 1963 à Paris.