Francis Bacon

BIOGRAPHIE

Francis Bacon
Francis Bacon, né le 28 octobre 1909 à Dublin et décédé le 28 avril 1992 à Madrid, est un peintre britannique. Peintre de la violence, de la cruauté et de la tragédie d’où jamais, à ses dires, « l’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux », l’œuvre de Francis Bacon se déploie en grands triptyques. Francis Bacon naît à Dublin. Il est rejeté par son père lorsque son homosexualité est découverte. Bacon est un artiste autodidacte. En 1928, il expose dans son atelier de Queensbury Mews. Il s’installe comme décorateur et peint sous la forte influence du surréalisme et de Picasso. Il abandonne peu à peu son métier de décorateur pour se consacrer exclusivement à la peinture. Affecté à la défense civile en 1941, déclaré inapte au service militaire, il détruit alors tout son travail, ne conservant qu’une dizaine de toiles. En 1945, Trois études de figures au pied d’une crucifixion provoquent le scandale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. 1957 est l’année de sa première exposition à Paris et de la création de la série des « Van Gogh ». En 1964, Bacon peint son premier grand triptyque : Trois études pour une crucifixion. Influencé par son ami Michel Leiris et par son goût de la violence, Bacon réalise trois Études pour la corrida en 1969. Au long de sa carrière, Bacon affine son style préférant « peindre le cri plutôt que l’horreur », et prônant que la violence doit résider dans la peinture elle-même, et non dans la scène qu’elle montre. En voyage à Madrid, Francis Bacon s’éteint en 1992. Son atelier est donné par son dernier compagnon, John Edwards, au Musée d’art moderne de Dublin. L’atelier est photographié, puis déplacé et reconstruit à l’identique.