Alexander Calder

BIOGRAPHIE

Alexander Calder
Alexander Calder, né le 22 juillet 1898 à Lawnton et mort le 11 novembre 1976 à New York, était un sculpteur et peintre américain. Il est surtout connu pour ses mobiles. Ce sont des assemblages de formes animés par les mouvements de l’air, et des stabiles « la sublimation d’un arbre dans le vent » d’après Marcel Duchamp. Alexander Calder est le fils d’une famille d’artiste, avec comme père Alexander Stirling Calder. Il est ingénieur de formation. En 1923, il entre à l’Art Students League of New York où il étudie avec des peintres de l’Ash Can School. En 1925, il va découvrir une fascination pour le thème du cirque qui débouchera sur son Cirque de Calder. Il entre en contact avec des représentants de l’avant-garde artistique parisienne comme Joan Miró, Jean Cocteau, Man Ray, Robert Desnos, Fernand Léger, Le Corbusier, Theo van Doesburg et Piet Mondrian en 1930 qui auront une grande influence artistique sur lui. Il abandonne la sculpture figurative pour adopter un langage sculptural entièrement abstrait. En 1931, il s’incorpore au groupe Abstraction-Création, qui se consacre à la non figuration. En 1932, il expose ces sculptures qualifiées de mobiles par Marcel Duchamp et qui marquent le début de sa carrière. En 1943, le Museum of Modern Art organise une première rétrospective, suivie en 1946 par une exposition à Paris préfacée par Jean-Paul Sartre, et en 1952, il obtient le grand prix de la Biennale de Venise. En 1958, il réalise le mobile du siège parisien de l’UNESCO, Il fait fabriquer L’Homme commandé par l’International Nickel du Canada pour l’Exposition Universelle de Montréal en 1967. Alexander Calder meurt d’une crise cardiaque le jour du vernissage d’une rétrospective de son œuvre.